Le calot en tissu grey’s anatomy hygénique ou pas?

Suivie par plus de 3.78 millions de téléspectateurs en France la série Grey’s anatomy créa un réel engouement sur twitter, en effet lors de la 15ème saison un déchainement de twittes fut observé lorsque Merédith Grey décida d’aller de l’avant et d’arrêter de porter le calot Ferryboat de son défunt époux Derek Shepherd. Tout cet engouement porter sur les calots, qu’il s’en suivi la tendance calot en tissus aux couleurs gaies et modernes par le personnel hospitalier, mais cette tendance serait-elle réellement adaptée aux consignes d’hygiènes de l’atmosphère médical? Selon Dr Isabelle Catala : “C’est avec les calots en tissus que la présence de particules dans l’air était la moins importante”. En effet ces particules sont responsables de la propagation des microbes dans l’air, les calots en tissus seraient donc plus hygiéniques à condition de les entretenir régulièrement. Ceci a d’autant plus été confirmer par une étude réalisé dans l’Amercian college of surgeons indiquant que les calots en tissus sont les moins propices aux développements de bactéries en milieux opératoires. Néanmoins la guerre s’en suit entre les hygiéniste et les adeptes du tissus pour tranché plusieurs études ont été réalisées, l’une d’entre elles réalisée par le chercheur Tory makel, il composa une équipe multidisciplinaire d’experts hygiénistes, microbiologistes, d’ingénieurs spécialisés dans la ventilation des blocs opératoires, l’équipe analysa la qualité environnementale et le dépôt de particules en suspension dans l’air c’est-à-dire cellules de cheveux, de peau, bactéries et cela avec un compteur de particules et dans les deux conditions de protection: charlotte jetable et calot en tissu. Cette expérience a été menée sur une équipe chirurgicale en conditions réelles. Les résultats ont démontré encore une fois les calots en tissus, qui n’ont pas de couronne poreuse comme leurs homologues jetables, auraient un nombre de particules plus faible et une entité microbienne significativement plus faible par rapport aux jetables. La porosité et la perméabilité au flux d’air plus précisément des particules en suspension des calots jetables et en tissus ont aussi été testé et comme prévu les calots en tissus étaient plus épais et présentaient une plus faible perméabilité. Apparemment les calot en tissus ont tout pour plaire d’un point de vu hygiénique, style et modernité, comme sur la série Grey’s anatomie ils peuvent être personnalisable et peuvent égayer vos patients surtout dans le domaine de la pédiatrie, ils apportent plus de couleurs au milieu hospitalier connu pour avoir un ambiance assez anxieuse.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.